Navigation

03.04.2019

Enquête auprès des chercheurs et des partenaires de terrain du PNR 71 sur les avantages de leur collaboration

Au printemps 2018, nous avons conduit une enquête en ligne auprès des équipes de recherche et des partenaires de terrain impliqués dans le Programme national de recherche "Gérer la consommation d’énergie" (PNR 71) afin d’évaluer la nature et l’efficacité de leur collaboration. L’enquête portait sur l’organisation, les résultats ainsi que les facteurs de réussite de la collaboration.

​Quelque 72 chercheurs et chercheuses parmi les 99 contactés (72%) et 61 partenaires de terrain parmi les 120 contactés (51%) ont participé à l’enquête.

Voici les principaux constats qui se dégagent des résultats de l’enquête:

  • Les équipes de recherche et les partenaires de terrain choisissent une collaboration pour des raisons différentes. Alors que les chercheurs aspirent essentiellement à améliorer la qualité des résultats de leur recherche, les partenaires de terrain, pour leur part, souhaitent avant tout trouver des solutions à des problèmes concrets et générer de nouvelles connaissances.
  • Seuls 59 pour cent des partenaires de terrain savent qu’ils figurent comme partenaire d’un projet du PNR 71. On peut en déduire que les équipes de recherche et les partenaires de terrain n’ont à maints égards pas la même compréhension du rôle des partenaires de terrain dans le cadre de la collaboration.
  • De manière générale, plus de 90 pour cent des participants des deux groupes estiment que leurs attentes envers la collaboration sont entièrement ou partiellement satisfaites.
  • Par ailleurs, 90 pour cent des chercheurs ont considéré la valeur ajoutée de la coopération comme très positive. Les partenaires de terrain se montrent, pour leur part, plus réservés sur ce point: 43 pour cent d’entre eux considèrent que le bénéfice de la coopération l’emporte sur le coût. Une part comparable estime que le coût et le bénéfice de la coopération sont à peu près équivalents.
  • L’approche consensuelle du problème à résoudre, une "langue commune", des intérêts partagés ainsi qu’une compréhension de la perspective de l’autre partie sont considérés comme les principaux facteurs de réussite de la collaboration par les représentants des deux groupes. Il faudrait améliorer l’implication des partenaires de terrain dans la définition de la question de recherche, car elle est actuellement plutôt rare.

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr Andreas Balthasar Président du comité de direction PNR 71 Département de Science politique Faculté des Sciences humaines et sociales
Université de Lucerne
+41 79 371 12 33 andreas.balthasar@unilu.ch